SIAQ - SIAQ - SIAQ - SIAQ -

Congrès annuel

Congrès annuel 2018

QUAND : Jeudi 15 novembre 2018

OU :  CentrExpo Cogéco

550, rue Saint-Amant
Drummondville (QC)  J2C 6Z3

Programmation

8 h

Accueil et inscription

8 h 30

Mot de bienvenue

8 h 45

Bien évaluer le potentiel de dommages des insectes des arbres.
Conférencier : Bernard Comtois

  • Les insectes présents dans les arbres sont susceptibles de causer des dommages dont la gravité varie grandement. Même si la plupart des insectes phytophages s'avèrent fort peu nuisibles il existe quelques exceptions qui peuvent aller jusqu'à entraîner la mort de l'arbre. L'évaluation du potentiel de nuisibilité des insectes des arbres n'est cependant pas toujours chose facile car plusieurs facteurs peuvent influencer ce potentiel. De plus, l'identification exacte de l'organisme en cause est souvent entravée par différents paramètres dont on doit tenir compte. À partir d'exemples concrets, l'atelier vise à démystifier cette problématique et à proposer diverses pistes de solution pouvant guider les arboriculteurs dans leur pratique de tous les jours

 

11 h 30

Le programme de lutte contre la maladie hollandaise de l’orme de la Ville de Québec
Conférencier : Christian Bélanger, Ville de Québec

  • Survol et description de la problématique  e la maladie Hollandaise de l’orme (MHO);
    Historique du Programme de lutte contre la MHO de la Ville de Québec;
    Les moyens de lutte utilisés;
    Bilan des dernières années et portrait actuel.

 

12 h 30

Diner

13 h 15

Présentation des Prix du mérite arboricole

13 h 30

Mécanismes anatomiques de défense de l’arbre en réponse aux blessures et maladies
Conférencier : Danny Rioux, Centre de foresterie des Laurentides

  • Les arbres sont continuellement confrontés à des stress abiotiques (ex. blessures) et biotiques (ex. maladies), et certains d’entre atteignent pourtant des âges vénérables, pour notre plus grand plaisir. Les arbres ont développé, au fil du temps, des mécanismes leur permettant de contrer, ou à tout le moins de limiter, l’action de la plupart de ces facteurs indésirables. Ces mécanismes de défense se manifestent souvent par des changements anatomiques, comme le compartimentage des tissus endommagés. Ce cloisonnement implique fréquemment des tissus qui sont imprégnés de substances antimicrobiennes de nature phénolique. Étonnement dans le bois, on retrouve parfois de l’écorce qui sert à mieux circonscrire les dommages. Autre fait surprenant : un des facteurs déclenchant ces réactions de défense semble être la pénétration de l’air dans l’arbre à la suite de diverses blessures, puisque la plupart des tissus végétaux ne sont pleinement fonctionnels que lorsque gorgés d’eau.

 

14 h 45

Visite de l’exposition de la FIHOQ  (billet inclus dans le tarif)

17 h

 

AGA et 5 à 7

 

Frais d'inscription

Inscription via la Boutique en ligne

Inscription

Important : Si vous inscrivez plusieurs personnes

 

Autres informations

 

Les conférenciers

Bernard Comtois

Bernard Comtois mène une carrière distinguée dans l'étude des insectes de nos forêts. Il est bachelier en génie forestier de l’Université  Laval et possède plus  de 40 années d’expérience dans l’étude et l’enseignement de l’entomologie. Il travaille comme consultant en entomologie forestière dans la région de la Capitale nationale. Il est professeur d’entomologie forestière retraité du Cégep de Sainte-Foy où il a travaillé pendant 29 ans. M. Comtois est un auteur et un conférencier actif dans son domaine. Il est membre fondateur de l’Insectarium de Montréal et il faisait partie de la première équipe de rédaction du bulletin "Antennae" de la Société d’entomologie du Québec. Il est l’auteur de plusieurs publications en entomologie en collaboration avec l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec. En 2017 il a publié le Guide des insectes des arbres et des arbustes du Québec avec Christian Hébert et Louis Morneau.

 

Christian Bélanger

Christian Bélanger est titulaire d’un Baccalauréat en sciences de l’Université Laval. Depuis 2017, il œuvre à titre de conseiller en environnement à la Ville de Québec et est coordonnateur du Programme de lutte contre la maladie Hollandaise de l’orme. Il a été technicien en foresterie urbaine, toujours pour la ville de Québec, de 2006 à 2017 et co-responsable de la détection de la maladie Hollandaise de l’orme en boisé.

 

Danny Rioux

Danny Rioux est chercheur scientifique au Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada depuis 1992. Il a obtenu en 1989 un doctorat en sciences forestières à l'Université Laval dont la thèse portait sur des changements anatomiques induits par l’agent pathogène de la maladie hollandaise de l’orme chez des arbres sensibles et résistants à cette maladie. Il est auteur ou coauteur d’une centaine de publications scientifiques portant sur la compréhension des interactions arbre-ravageur. Ses études sont réalisées principalement à l’aide de différentes techniques microscopiques appuyées au besoin par l’utilisation de sondes moléculaires, tels les anticorps, couplées à des marqueurs permettant de localiser certaines molécules, et ainsi préciser la nature chimique des structures anatomiques observées. La plupart de ses articles scientifiques ont traité des mécanismes de défense de l’arbre, notamment le compartimentage des tissus infectés par divers agents pathogènes.